The Gluttons

Thursday, October 20, 2005

le Glouton est phoenixoïde

On croyait le fantôme bien mort, la stèle était déjà gravée, les faire-parts sous-enveloppe ...... Autant dire que la répét' de mardi a fait du bien, come back sourire en coin.
Retour à la Rock School, mais un tel revirement n'étonnera personne, on est coutumiers du fait.
Born again. Contents d'être là, d'être ensemble pour de vrai. On commence par Psycho killer, Teenage Kicks et To bring you my love. On rigole même du fait qu'on a oublié comment les jouer, et des pains donc beaucoup plus violents qui jonchent les chansons.
On attaque les compos avec une idée de chanson qui dépote, mais qui est un sombre viol (avec kidnapping) de gens comme .... (attention, y en a pleins) the Stooges, Jon Spencer, Elvis, AC/DC ou même les Undertones. Et au final .... on s'en tamponne. Pire encore, ces notes vont recueillir notre chanson éponyme ... pas le droit de se louper pour la chanson qui est censé nous représenter le plus: Motörhead et Iron Maiden, même après 25 ans jouent encore les leurs à tous les concerts.
On fait tourner cette chanson pendant une bonne partie de la répét'. Anne -So s'en va prématurément, sommeil à rattraper la pov' ! On en profite pour faire tourner les rythmiques. Et le reste ne peut pas se traduire ici, les mots trahissant le ressenti du moment. Patate, sueur et zygomatiques à l'épreuve. En bref, l'osmose lève les doutes sur notre capacité à nous (re)lancer.

La morale .... on se marre. On compose ensemble. Et ça c'est nouveau puisque c'était un de nos principaux bloquages. Patate, on s'arrête, on propose, on repart, patate.

Thursday, October 06, 2005

HOT HOT NEWS - Bert' is back !


Il a déclaré à la presse "poum poum tschack animaaaaaaaaaallllllllllllll" ....... autant vous dire que la presse n'a rien compris ! Mais pour nous ça a paru clair.

Sunday, October 02, 2005

Unplugged

... ou la Glutton Academy !!! Il y a deux mois on était 5, nous ne sommes plus que 3 ... merci pour vos votes ! En attendant les évals de la semaine prochaine.
Coup de téléphone de la Rock School, on a oublié d'annuler la répét' ... le gars ose un gras et acide "vous êtes pas très sérieux comme groupe" ... ne pas oublier d'être désagréable quand je le rappelerai ... !
On répète chez Cyril. Formule minimaliste: guitare acoustique pour moi, Cyril a sa basse et son baffle à domicile. Anne-So , elle, a le plus gros accessoire, le canapé.
Que se passe-t-il à ce moment là ? Ce moment que je comparerais à ce qui est arrivé à ces groupes qui jouaient dans les plus grands stades ... qui ne les remplissait plus, et qui ont opté pour des grandes salles, puis des salles moyennes, puis des clubs, puis des rades, puis chez eux, puis plus du tout ...... Le tout entrecoupé de départs réguliers dans l'effectif d'origine ..... On connaît tous au moins un groupe comme ça.
Bref, que se passe-t-il ? Dans un mauvais scénario, on aurait pu faire semblant, cinq minutes, puis se lever, boire une bière et entériner la fin du groupe de façon tacite.
En fait, non .... peut-être est-ce le minimalisme qui habillait la situation, la sensation d'être à poil et dos au mur, mais naturellement, on a pris un air acoustique que j'avais écrit, on a re-écrit les paroles à trois, et on a bossé pendant 4 heures sans les voir passer. Le glutton, plus qu'un fantôme, est un phoenix qui s'ignore.
D'la bonne fatigue ma p'tite dame .... et surtout l'assurance qu'on pouvait se mettre à bosser sur des morceaux, ce qu'on avait du mal à faire jusqu'à ce jour (les précédentes tentatives s'étant terminé précocement au pub) ...